By Mathias Delori
Abstract:

Comprendre la fragmentation de la mémoire des bombardements alliés de la Seconde guerre mondiale. Le rôle du United States Strategic Bombing Survey

Entre 1941 et 1945, les forces aĂ©riennes amĂ©ricaines et britanniques ont larguĂ© 1,5 million de tonnes de bombes sur les villes allemandes et japonaises, provoquant des destructions difficilement imaginables aujourd’hui. La mĂ©moire de cet Ă©vĂ©nement diffère entre l’historiographie et le dĂ©bat public, d’une part, et le domaine des “Ă©tudes stratĂ©giques”, d’autre part. Dans la première, le regard s’est surtout fait critique, y compris aux États-Unis et au Royaume-Uni, tant sur la moralitĂ© que sur l’efficacitĂ© des bombardements. Dans le champ des “Ă©tudes stratĂ©giques”, en revanche, un discours articulĂ© affirme que ces bombardements ont pu constituer un moindre mal et que certains d’entre eux, y compris ceux qui ont visĂ© des civils, ont Ă©tĂ© militairement efficaces. Ce texte s’interroge sur les raisons de la fragmentation des mĂ©moires civiles et militaires des bombardements alliĂ©s de la Seconde Guerre mondiale. L’argument est qu’une expertise a jouĂ© un rĂ´le clĂ© dans la construction sociale de l’Ă©valuation de la guerre aĂ©rienne alliĂ©e par les Ă©tudes stratĂ©giques : le United States Strategic Bombing Survey.

Published:
Londres: Routledge (In: Memory Fragmentation from Below and Beyond the State: Uses of the Past in Conflict and Post-Conflict Settings, edited by Anne Bazin, Emmanuelle Hébert, Valérie Rosoux and Eric Sangar), 2023

DOI:
doi.org/10.4324/9781003147251

Online available:
www.routledge.com

PDF:
Understanding the Fragmentation of the Memory of the Allied Bombings of World War II. The Role of the United States Strategic Bombing Survey (268,04 Ko)